Accueil » Les Fiches de Lily

Les Fiches de Lily – Le mariage à la synagogue

22 décembre 2009 Aucun commentaire
Le mariage à la Synagogue
A savoir  :

- Le mariage est considéré comme le troisième événement le plus important dans la vie d’un homme juif, après la naissance et la Bar Mitzva.
- Quand se marier : Avant de s’unir devant le rabbin, le couple doit être marié civilement. Aucun mariage ne pourra être célébré durant les jours de sabbat, ainsi que pour les fêtes et les jours de jeûne. Lorsque la date sera fixée par les futurs époux, ils devront se rendre au service des mariages du Consistoire avec les dossiers requis pour confirmer si le mariage sera possible. Une fois que le dossier sera accepté, le Consistoire prendra contact avec le rabbin à qui le jeune couple aura préalablement remis un document d’inscription pour leurs noces.
La préparation : Trois mois avant le mariage, les deux fiancés viennent auprès du rabbin et de sa femme pour s’entretenir du mariage. Le marié ira voir le rabbin, tandis que la mariée sera préparée à sa future vie d’épouse et de mère par la femme du rabbin. La veille du mariage, la fiancée devra passer le rituel du Mikvé, le bain rituel de purification, au cours duquel elle reçoit une attestation requise pour la célébration du mariage. Le jour du mariage, le couple devra observer un jeûne jusqu’à la fin de la cérémonie.
- La cérémonie : Une fois réunis à la synagogue, les fiancés se retrouvent sous la Houppah ou dais nuptial traditionnel, symbole de l’entrée de la fiancée dans sa future vie d’épouse. La première partie de la cérémonie consiste en la bénédiction des fiançailles. L’homme passera l’anneau au doigt de sa fiancée et ils boiront ensuite une coupe de vin. Puis, après la lecture par le rabbin de l’acte de mariage, la Ketoubah, aura lieu la bénédiction du couple. Les mariés boiront une deuxième coupe de vin et le marié brisera un verre sous son pied. Suivront ensuite sept jours de fêtes, durant lesquels les nouveaux mariés ne devront pas travailler. Cette semaine d’inactivité permettra au couple de s’immerger dans la vie du mariage, et de s’y attacher.

Dossier :

  • acte de naissance,
  • livret de famille des parents, ainsi que leur propre acte de mariage ou Ketoubah afin de confirmer que les enfants soient bien de confession juive
  • Les témoins uniquement des hommes, doivent également être de religion juive et ne feront pas partie de la famille des époux.
Partager sur FaceBook Partager sur Twitter


Laisser une réponse

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou ajoutez un trackback de votre propre site. Vous pouvez également souscrire aux RSS de ces commentaires.