La marche nuptiale

La Réception, Les Traditions, Une
24 novembre 2011 - Aucun commentaire

Ah la marche nuptiale… cette petite musique si familière, qui est si souvent utilisée pour l’entrée ou la sortie de l’église. Tin tin tintin, Tin tin tintin…

La marche nuptialeMais d’ailleurs, d’où vient cette musique ? Son origine remonterait au mariage de Victoria d’Angleterre et du prince Frédéric de Prusse, en 1858 ! Eh oui, c’est Victoria la 1ère qui aurait choisi la marche nuptiale de Mendelssohn.

Mais Mendelssohn n’est pas le seul à avoir écrit une marche nuptiale : Jean Langlais, Emile Bourdon, Louis Vierne, Camille Saint-Saëns, Alexandre Guilmant, tous en ont écrit !

Mais celle que vous connaissez tous, c’est la n°7 de Mendelssohn : Songe d’une nuit d’été. Oui, comme la pièce de Shakespeare, puisque ça en était la musique de scène.

La marche nuptialeVous connaissez aussi sûrement celle de Wagner, parfois appelée Marche des fiançailles, mais la version que vous connaissez, jouée à l’orgue, est la transcription de Liszt.
Les canons de Pachelbel
sont aussi un grand classique pour l’entrée de la mariée.

Par contre, aux Etats-Unis, jamais vous n’entendrez toutes ces musiques ! Elles sont considérées inappropriées, à cause du contexte théâtral d’origine.

Alors, me voilà à écouter en boucle toutes ces musiques, pour savoir laquelle je vais choisir. La marche de Mendelssohn est plus festive, donc s’adapte mieux à la sortie de l’église.
Mais vais-je faire dans le classique ou faire comme ces couples modernes et choisir une chanson alternative ?

Bon, allez, je vais faire dans le classique : le marche nuptiale de Mendelssohn !

Commentaires Facebook

Laisser une réponse

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou ajoutez un trackback de votre propre site. Vous pouvez également souscrire aux RSS de ces commentaires.