Casting Marions-Nous : je suis la nouvelle Kate Moss

La Robe de la Mariée, Une
13 septembre 2011 - Aucun commentaire

Kate Moss est mariée, dans pas longtemps, on la verra plus sur les podiums. Croyez-moi !

La place de diva des podiums est donc libre, pour le moment. A moi de faire mes preuves et de leur prouver à tous que je suis la nouvelle brindille. Hum, il faudra que je commence à arrêter le chocolat pour me mettre au concombre (oui, en mangeant un concombre, on brûle plus de calories qu’on en absorbe).

L’occasion pour moi de briller sur les podiums s’est donc présentée avec le Casting organisé par Marions-Nous. En plus, un casting organisé pour toutes les femmes, en robe de mariée, c’était fait pour moi !

Casting Marions-NousLe magazine Marions-Nous fait déjà, et de façon régulière, appel à des lectrices et des futures mariées pour ses shootings photos et ses séries modes, en choisissant pour elles les modèles, couleurs et formes les plus adaptées. A tel point que certaines « mannequins d’un jour » ont flashé pour leur « robe d’un jour » et ont remisé au placard la robe de mariée initialement choisie.

Pour le défilé du salon du mariage de la Défense, les équipes de Marions-Nous ont décidé de prolonger l’expérience, et comme je me voyais mal y aller toute seule, j’ai convaincu Léa et Lola de venir avec moi.

Casting Marions-NousMunies de nos cartes d’identité et de nos talons, nous nous sommes donc rendues dans un studio photo rue Daguerre.

Dès l’entrée, on est mises dans l’ambiance : videur à l’entrée, check point. On remplit une feuille avec nos coordonnées. On nous décerne alors un numéro, première étape vers le graal. Avant nous, une dizaine de filles doivent passer. Et à première vue, je ne suis seule sur la liste des Kate Moss en devenir.

Les filles ont des jambes de 4km de long, des corps de rêve, une aisance incontestée. Bref, apparemment, ce n’est pas la 1ère fois qu’elles passent un casting… contrairement à moi. Mais zut, je ne me démonte pas. Léa et Lola sont comme moi. On est à bloc !

Après un petit moment d’attente, on appelle enfin nos numéros. Chacune à notre tour, nous devons donc nous faire prendre en photo avec notre numéro (un peu à la manière « je viens de me faire ficher par la police, sans les bandes noires derrières), puis nous présenter devant le jury, perchées sur nos talons et déambuler comme des stars devant lui. Un peu la pression quand même : ils sont 6 femmes et 1 homme dans le jury. Ça ne rigole pas !

Casting Marions-NousPendant que je défile, un homme me filme avec un appareil photo pendant qu’un autre me mitraille de photos. Là, tout de suite, je reprends confiance dans mon potentiel : I can do it. La présidente du jury me pose quelques petites questions : qu’est-ce que je fais dans la vie, est ce que je fais du sport (attends, ça ne se voit pas ???). Très sympa en tout cas.

Dernière étape de la sélection, devant caméra, on me demande mes motivations pour défiler au salon du mariage. Si j’ai échoué au défilé, là je sais que je ne peux que cartonner sur cette épreuve.

Casting Marions-NousPendant la pause, j’ai eu l’occasion de poser quelques questions à la présidente du jury et voici ce que j’ai appris.
Nous étions quelque 1000 à s’être inscrites sur le site du casting et environ 1/3 va se présenter pendant la journée (yeah, j’ai encore plus de chances !). Le casting n’est pas réservé aux Naomi Campbell, c’est-à-dire aux pros, mais à toutes les femmes de plus d’1m72.
Pas de restriction sur l’âge ou sur la morphologie (du 38 au 44, yen a pour tout le monde), l’idée est de représenter toutes les mariées d’aujourd’hui, en ligne avec les créateurs qui créent de plus en plus de collections de robes de mariées pour les physiques atypiques !

Pourquoi plus d’1m72 ? Tout simplement parce que les robes de mariée des créateurs sont taillées et qu’il n’est pas possible de trop les raccourcir.

Parmi toutes celles qui sont venues passer le casting, seules 50 vont être retenues pour la 1ère étape du casting. Et à l’issue de la 2e étape, il y aura 25 finalistes.

Casting Marions-NousEvidemment ( !), Léa, Lola et moi sommes retenues pour passer la 2e étape. Du coup, ça devient la compèt entre nous 3, on commence à se balancer des vacheries à la tête « t’as vu des jambes, même EDF n’en voudrait pas pour ses poteaux », « et toi, blanche comme tu es, on ne te verra pas dans une robe de mariée »… Bref, je vous passe les détails, pas joli-joli tout ça. On se crêpe presque le chignon. Autant vous dire que la 2e étape du casting ne se passe pas super bien pour nous. On ressemble à de vraies harpies alors que les autres filles sont toujours aussi fraîches. A force de défiler sur des talons de 12cm, j’ai des crampes partout. Je n’en peux plus !

Vers 20h, le verdict tombe : ni Léa, ni Lola, ni moi ne sommes retenues. Nous repartons bredouilles, avec encore un peu de déception en nous. Mais comme d’hab, ça ne dure pas très longtemps. On va boire un verre pour oublier et pour se dire que même si le monde ne le voit pas, nous sommes des Kate Moss en puissance !

En résumé, c’était une super expérience. J’ai vraiment hâte d’être au salon du mariage pour voir les filles déambuler au bras de vrais mannequins homme (pourquoi je n’ai pas été prise ?!), chacune étant maquillée et coiffée, et portant 2 robes pour le défilé.
De toute façon, la robe de mariée, je l’ai et le plus beau mannequin homme, c’est mon Lulu !

Rendez-vous vendredi 16 septembre pour la répétition générale, samedi 17 et dimanche 18 pour les défilés, et dans le numéro de décembre de Marions-Nous pour connaître tous les coulisses du casting !


Commentaires Facebook

Laisser une réponse

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou ajoutez un trackback de votre propre site. Vous pouvez également souscrire aux RSS de ces commentaires.