Accueil » Les Mariages People, Une

Le mariage de Charlène et Albert

6 juillet 2011 Aucun commentaire

Le Figaro a essayé de les séparer, mais non ! Le mariage a bien eu lieu. Tout s’est déroulé comme prévu au programme.

Jour 1 : le mariage civil, vendredi 1er juillet

Le mariage de Charlene et Albert de MonacoA 17h, les mariés apparaissent. Elle, dans un tailleur jupe-pantalon bleu ciel en mousseline dessiné par ses soins (avec une petite inspiration Chanel), lui, dans un costume noir et cravate crème.

Le président du Conseil d’Etat de Monaco et officier d’état civil de la famille souveraine, Philippe Narmino, a exprimé sa joie de célébrer cette union, en français, en anglais et en monégasque ( !) «L’Afrique et l’Europe se sont rejoints dans vos parcours. Vous épousez un prince mais aussi un pays». Un peu de pression pour Charlène, ça ne fait pas de mal !

En 17 minutes, la cérémonie est écoulée. Charlène Wittstock est devenue Son Altesse Sérénissime la Princesse Charlène de Monaco. Albert étant « maître chez lui », c’est Charlène qui a prononcé ses vœux en premier et le prince lui a fait un (so mignon) baiser sur la main droite. Stéphanie en a presque pleuré !

Et les témoins dans tout ça ? Qui a eu l’honneur d’être choisi ? Le prince Albert a choisi Christopher Lebine, son cousin germain (fils de la sœur de Grace Kelly) et Charlène a choisi Donatella Knecht de Massy (cousine par alliance d’Albert), devenue sa plus proche amie.
Le vrai baiser, lui, est venu un peu plus tard, pour clore la cérémonie. Un « hymne à la princesse Charlène» a été joué par la fanfare des Carabiniers.

Puis, les mariés ont échangé le traditionnel baiser au balcon du palais (comme Kate et William à Buckingham). Ovation pour Charlène. Le couple est alors descendu saluer la foule et a reçu le cadeau des monégasques : une sculpture de Bourdelle et une gouache de Kandinsky. Au cas où Charlène avait envie de redécorer la chambre, elle a maintenant de quoi ! Mais il faut souligner que c’est le seul cadeau qu’a accepté le couple. Eh oui, le couple n’a pas fait de liste de mariage. Tous les dons iront à des œuvres caritatives. Généreux !

Après le buffet et le dîner concocté pour l’occasion par Alain Ducasse, avec un menu « végétal et marin, sans viande», est venu le fameux concert de Jean-Michel Jarre ! La danse des canards, même remixée par David Guetta, c’est has-been.

1ère journée : OK !

Jour 2 : le mariage religieux, samedi 2 juillet

Le mariage de Charlene et Albert de MonacoCharlène est apparue vêtue d’une robe de mariée Armani en soie duchesse blanc-cassé avec des broderies en forme de fleurs, au bras de son papa. Pas de bijou pour Charlène, alors qu’Albert lui avait offert deux diadèmes, un Lorenz Bäumer et un Van Cleef. Pas rancunier, il l’attendait devant l’autel, souriant.

Plus de détails sur Charlène ? La robe, richement ornée de 30 000 perles dorées, de 40 000 cristaux Swarovski et de 20 000 gouttes de nacre, a nécessité quelque 2500 heures de travail ! La princesse ne porte aucun diadème, ni aucun bijou, mais un voile fin.

Monseigneur Bernard Barsi, l’archevêque de Monaco, a célébré l’union, accompagné de 6/7 évêques.

Au moment de dire « oui », le prince a gratifié Charlène d’un clin d’œil. Coquin cet Albert. Puis les époux ont échangé leurs alliances signées Cartier pendant que la cantatrice Pumela Matshikiza entonnait un chant traditionnel sud-africain. Charlène avait le sourire jusqu’aux oreilles !

Le mariage de Charlene et Albert de MonacoTrès complices, les époux ont échangé un petit baiser, après un chant religieux interprété par la cantatrice Renée Fleming (actuellement à l’Opéra de Paris, dans Othello de Verdi).
Enfin, la cérémonie s’est achevée par le sublime chant « Ave Maria », interprété par Andrea Bocelli.

Même si les invités semblaient avoir chaud, toute la cérémonie s’est magnifiquement bien déroulée.

Charlène et Albert ont alors quitté quelques instants leurs invités pour rejoindre l’église Sainte Dévote, en Lexus hybride décapotable, afin que Charlène dépose son bouquet, signé Armani, lui aussi. Dans la petite église, la pression est enfin retombée et Charlène a versé sa petite larme.

Concernant le dress code, c’était Jacquette longue pour les hommes, chapeau et épaules couvertes pour les femmes. Stéphanie et Charlotte de Monaco avaient choisi leurs robes rose pastel parmi le dressing Chanel. Karl Lagerfeld en est allé de son petit mot charmant. Après avoir critiqué les looks d’Eugénie et Béatrice d’ Angleterre, il a, cette fois, jeté son venin sur les chapeaux en les qualifiant d’inutiles. Le créateur n’est pas fan de cette mode, et en a marre de se prendre les coins de chapeaux dans l’œil ! « On n’est pas au Prix de Diane ! ». Ah Karl, heureusement que tu es là.

Etaient présents, outre les quelques têtes couronnées et chefs d’Etat, Inès de la Fressange, Naomi Campbell, Karolina Kurkova en Chanel ou Henri Leconte, sans oublier Bernard Arnault, les créateurs italiens Roberto Cavalli et Giorgio Armani. Nicolas Sarkozy est parti avant la traditionnelle photo officielle pour retrouver sa bien-aimée Carla, dans leur maison d’été de Brégançon. En revanche, Bernadette Chirac a été ovationnée par les monégasques sur le tapis rouge !

Le mariage de Charlene et Albert de MonacoPour finir en beauté ces 2 journées, les invités se sont retrouvés sur une terrasse éphémère de 1400m², redessinée en véritable jardin méditerranéen, où ils ont pu déguster un menu méditerranéen lui aussi, à base de « petit épeautre », « pistou vert ». Très bio tout ça !

Une chose semble sûre : les mariés ont illuminé le week-end de milliers de personnes et ont bien rivalisé avec le mariage de Kate et William (que l’on n’a d’ailleurs pas vus).

Alors que la destination du voyage de noces n’est pas encore connue, des rumeurs de bébé princier courent déjà…

Partager sur FaceBook Partager sur Twitter


Laisser une réponse

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou ajoutez un trackback de votre propre site. Vous pouvez également souscrire aux RSS de ces commentaires.