Le repas de répetition

La Réception, Les Traditions, Une
26 janvier 2014 - Aucun commentaire

Je suis persuadée que comme moi, vous vous êtes toujours demandé pourquoi dans certains films ou séries un repas de répétition est organisé la veille du mariage, laissez moi vous en dire un peu plus sur cette pratique, encore peu connue en France !

Le repas de répetitionLe but du dîner de répétition est comme son nom l’indique de “répéter” toutes les étapes et le protocole qui se dérouleront le lendemain pendant la cérémonie, que ce soit un mariage religieux dans une église ou même un mariage symbolique sur la plage.

Ca permet de vérifier le timing, de rappeler à chacun son rôle pour le grand jour et de limiter ainsi les surprises de dernière minute !

C’est aussi l’occasion de réunir « en avant-première » les proches des mariés, en général chez les parents du marié, pour un soirée (sensée être) conviviale et détente avant la soirée « officielle ».

La première étape est la répétition de la cérémonie :

La personne qui va officier à la cérémonie religieuse ou laïque organise une répétition de la cérémonie avec les mariés, les parents, les témoins, la chorale et tous les intervenants en général.

En ce qui concerne le repas :

Le repas de répetitionIl est généralement payé par les parents des mariés.

Concernant l’ambiance, c’est vous qui voyez ! Il peut s’agir d’un événement formel (repas sur le lieu de réception ou au restaurant) comme informel (soirée à thème, cocktail, apéro dinatoire, barbecue, pique nique… !)

C’est surtout l’occasion parfaite pour les proches du couple de se rencontrer et de porter un toast d’honneur aux futurs mariés de façon plus intime.

Quelle que soit votre organisation et le déroulé de votre soirée de répétition, n’oubliez pas de vous coucher relativement tôt afin que toute l’assistance soir fraîche, reposée et dispose pour le jour J !

Commentaires Facebook

Laisser une réponse

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou ajoutez un trackback de votre propre site. Vous pouvez également souscrire aux RSS de ces commentaires.